Il y a une volonté d’envoyer plusieurs messages avec la couverture.

Couverture-AQLC-WebLes choix des livres exposés :
– « Patrice Lumumba » (de  Georges Nzongala) pour souligner l’importance de l’idéologie et des idées, et  suggérer que la pensée de Lumumba est toujours présente, chez les congolais, et pour inviter les gens à s’y replonger.
– « Africa unite » (d’Amzat Boukari Yabara) pour souligner l’importance (de l’approche culturelle et historique) du panafricanisme et suggérer l’idée que le livre va au delà du Congo et des enjeux congolais.
– « Crimes organisés en Afrique centrale », pour souligner l’importance de la maîtrise des enjeux géopolitiques et géostratégiques mais aussi pour dire que ce livre poursuit un travail qui a été initié par d’autres, dont l’auteur de ce livre, Honoré Ngbanda.

La présence du téléphone portable:
Il s’agit de marquer l’importance de la connexion, de la communication et des échanges, peu importe où nous sommes.

Le choix de la tenue vestimentaire « Ya mado »:
Cette tenue populaire appelée « Ya mado » (mais aussi « Miriam Makeba » depuis les années 1970) a été choisie pour marquer la volonté de démocratiser ou rendre populaire le savoir. Le Ya Mado étant aujourd’hui porté partout dans le monde, l’idée est que ce livre s’adresse à tous et à quiconque qui s’intéresse aux questions congolaises et africaines.

De manière générale, L’idée de la couverture est de refléter le contenu et le sens du livre: Un livre qui pousse à agir, s’informer et comprendre. Un livre qui crée des ponts et des connections, entre congolais, entre africains, entre le passé et le présent,  un livre qui nous pousse à écrire le futur.

Ah oui, cette couverture est inspirée de la couverture de l’album, « This Week », de l’artiste HipHop d’origine Sud-Africaine, Jean Grae. Une artiste qui soutient la cause du Congo !

 
Jean-Pierre Mbelu (entretiens avec Esimba Ifonge), A quand le Congo ? (Réflexions & propositions pour une renaissance panafricaine), Congo Lobi Lelo, 2016.